INSTALLATION SQL SERVEUR 2016

Il faut télécharger la version SqlServeur 2016 du site « msdn » de Microsoft.  Il faut avoir un compte « msdn » qui vous donne le droit de télécharger cette version.

Dans ce tutoriel, on ne traite que la procédure d’installation de SQLServeur 2016 sur un poste où il n’y a pas une autre instance qui existe déjà.

Le cas de mise à jour n’est pas traité dans ce tutoriel.

ATTENTION :

  • L’ordinateur sur lequel va être installé SQL Server 2016 doit avoir accès à internet.
  • L’installation de SQL Server 2016 ne peut pas être réalisé via des clients Terminal Service.

La configuration minimale requise pour l’installation de SQL Server 2016 :

  • Matériel :
    • Processeur :   64 bits
    • Vitesse minimale de 1,4 GHz (2.0 GHz est recommandé)
  • Mémoire :
    • Toutes les autres éditions : 1 GO minimum
    • Éditions Express : 512 MO

Toutes les autres éditions : au moins 4 GO, qui doivent être augmentés au fur et à mesure de l'augmentation de la taille de la base de données pour garantir des performances optimales.

  • Système d’exploitation :

Le format du fichier système recommandé est le NTFS.

Le compte utilisateur qui exécuté SQL Server doit avoir les privilèges Administrateur sur la machine.

Versions Windows supportées par SQL Server 2016 :

  • Windows Server 2012 R2,
  • Windows Server 2012,
  •  Windows 10,
  • Windows 8.1 et Windows 8.

Les systèmes d’exploitation suivants ne sont pas supportés :

  • Windows 7, Windows Vista, Windows Server 2008 R2, Windows Server 2008, Windows Server 2003 R2, Windows Server 2003 et Windows Server 2000.

L’espace disque requis est 6 Gb pour installer SQL Server.

  • Prérequis logiciel et matériel supplémentaires :

Activer .NET Framework 3.5.

SQL Server inclus déjà .NET Framework 4.6 et ce dernier sera installé.

L’article MSDN complet par rapport aux prérequis logiciel et matériel de SQL Server 2016 est disponible sur  https://msdn.microsoft.com/fr-fr/library/ms143506(v=sql.120).aspx

IMPORTANT :

Fonctionnalité « PolyBase Query Service for External Data » sur SQL Server 2016 :

  • Il faut installer sur une instance 64 bit de SQL Server.
  • Microsoft .NET Framework 4.0,
  • Oracle Java SE RunTime Environment (JRE) en version 7.51 ou plus (64 bit),
  • Minimum de 4 Gb de RAM et 2 Gb d’espace libre sur votre disque dur.
  • Pour plus d’informations, référez-vous à «  https://msdn.microsoft.com/en-US/library/mt163689.aspx. »

 

  • Remarques importantes avant l’installation :

SQL Server Management Studio 2016 (SSMS) ne fait plus partie du package SQL Server 2016. Vous devrez le télécharger en cliquant sur l’option ci-dessous.

L’installation qui suit est réalisée à partir d’un support ISO. Il faut monter le support sur une unité proposé par le Windows.

 

Ensuite, cliquer sur le « setup.exe »

 

L’écran suivant sera afficher à l’écran, et vous présente les différentes actions à réaliser à partir du « Installation Center ». En ce qui nous concerne, nous allons installer une instance autonome.

Sélectionnez l’option « Installation » sur le menu de gauche.

 

Ensuite, l’écran ci-dessous s’affiche. Cliquer sur « Nouvelle installation autonome SQL Server ou ajout de fonctionnalités à une installation existante ».

 

Choisissez l’édition de SQL Server à installer, si vous choisissez d’installer la version « developer », « Express »  ou « Evaluation » de SQL Server 2016.

Vous pouvez également fournir une clé de produit si vous choisissez d’installer une version licenciée de SQL Server 2016.

 

Action :

Cliquer sur le bouton.  

L’écran relatif aux termes de contrat s’affiche. Lisez-le et cochez la case correspondante si vous acceptez les conditions. 

 

Action :

Cliquer sur le bouton.  

L’écran relatif aux « règles globales » s’affiche.

 

Sur l’écran des « Règles globales », vous pourrez avoir des informations détaillées sur d’éventuelles causes d’erreur et avertissement qui pourrait survenir durant l’installation des fichiers de support du logiciel.

Action :

Cliquer sur le bouton.  

L’écran relatif aux « Microsoft update » s’affiche.

 

Dans cet écran, il s’agit d’autoriser « Microsoft Update » à effecteur les mises nécessaires. Cette option est recommandée. Si vous vous l’acceptez la mise à jour, votre poste doit être connecter à internet.

Action :

Cliquer sur le bouton.  

L’écran relatif aux « règles globales » s’affiche.

 

Lorsqu’il s’agit d’une première installation sur le poste, le programme installeur de « SQLServeur » vous demande de rebooter le poste.

IMPORTANT :   Il faut rebooter le poste.

Après avoir rebouter votre poste, vous recommencez la procédure dès le début jusqu’à l’étape « Règles globales ».

Lors de la deuxième vérification des « Règles globales » d’installation, l’écran suivant s’affiche

 

Dans cet écran « Règles globales » d’installation on trouve les éventuelles causes d’erreur et avertissements qui pourraient survenir ou empêcherait l’installation de SQL Server 2016.

Il est important de corriger les erreurs détectées avant de continuer l’installation.

Pour savoir comment configurer votre pare-feu afin de donner l’accès à SQL Server 2016, je vous renvoie au lien suivant :

https://docs.microsoft.com/fr-fr/sql/sql-server/install/configure-the-windows-firewall-to-allow-sql-server-access

Action :

Cliquer sur le bouton.  

L’écran relatif à la « sélection des fonctionnalités » s’affiche

 

Dans cet écran on trouve l’ensemble des fonctionnalités prises en charge dans SQLServeur 2016., sélectionnez les fonctionnalités à installer qui vous intéresseraient.

Pour savoir plus d’informations sur les fonctionnalités cliquer sur le lien ci-dessous.

https://docs.microsoft.com/fr-fr/sql/sql-server/editions-and-components-of-sql-server-2016

Action :

Cliquer sur le bouton.  

C’est un traitement qui dure relativement quelques minutes. Ensuite l’écran relatif à la « configuration de l’instance » s’affiche

 

Dans cet écran, il s’agit de la page de configuration de l’instance. Vous avez le choix de prendre le nom d’instance par défaut (voir écran ci-dessus) ou de nommer votre propre instance (Voir écran ci-dessous).

SQL Server supporte les installations multiples sur la même machine, chaque installation reçoit le nom d’ « instance ».

L’instance par défaut est identifiée par le nom de l’ordinateur alors que l’instance nommée est identifiée par le nom de l’ordinateur et le nom spécifié.

 

Action :

Cliquer sur le bouton.  

Ensuite l’écran relatif à la « configuration du serveur » s’affiche

 

Dans cet écran, on doit configurer le compte Windows que SQL Serveur doit utiliser pour démarrer les différents services. Il est recommandé de créer un compte local avec les droits et les privilèges pour démarrer les services.

Toutefois, sur un poste individuel (non connecté à un réseau d’entreprise), on peut utiliser le compte virtuel par défaut créer par SQL Serveur. Dans ce cas, vous n’avez rien à faire. Vous passez à l’étape suivante.

Action :

Cliquer sur le bouton.  

Ensuite l’écran relatif à la « configuration du moteur de la base de données » s’affiche

 

Dans cet écran, on doit choisir le mode d’authentification qui sera utiliser lors de la connexion à SQL Serveur 2016.

Si vous choisissez le mode mixte, SQL Server créera le compte « sa » et vous devrez entrez et confirmez le mot de passe pour le login « sa »

Si vous avez choisi le mode d’authentification mixte. Vous devrez spécifier au moins un administrateur si non vous aurez comme message d’erreur « Compte administrateur système manquant. Pour continuer, veuillez au moins fournir un compte administrateur … »

Si vous choisissez le mode authentification Windows, vous n’aurez pas à saisir le mot de passe « sa ».

Pour ajouter un administrateur SQL Serveur cliquez sur « ajouter un utilisateur courant » ou « ajouter » pour fournir au moins un compte ayant un accès total à l’instance SQL Server.

Action :

Cliquer sur le bouton.  

Ensuite l’écran relatif à la « configuration d’Analysis Services » s’affiche

 

Dans cet écran, on doit sélectionner le « mode multidimensionnel et exploration de données » pour installer Analysis Services avec le support de bases de données de traitement analytique en ligne et les modèles de data mining.

Si vous sélectionnez le « mode tabulaire », vous installerez Analysis Services avec le support pour les modèles tabulaires.

La dernière nouveauté de SQL Server 2016 est le « mode Power Pivot ». Ce mode permet d’installer Analysis Services pour le déploiement de SharePoint.

Les trois modes spécifiés dans l’écran sont exclusifs, on ne peut installer qu’un seul à la fois.

Il faut également spécifier un compte utilisateur disposant des privilèges administrateur pour Analysis Services.

 Action :

Cliquer sur le bouton.  

Ensuite l’écran relatif à la « configuration Reporting Services » s’affiche

 

Dans cet écran de « configuration de Reporting Services », on doit choisir dans l’option le mode natif de Reporting Services

  • Installer et configurer
  • Ou Installer uniquement

Le mode intégré SharePoint de Reporting Services est sélectionné par défaut.

Action :

Cliquer sur le bouton.  

Ensuite l’écran relatif à la « Prêt pour installation » s’affiche

 

Dans cet écran « prêt pour l’installation », SQL Server 2016 affiche un rapport résumé des différentes fonctionnalités et composants de votre future installation SQL Server.

Action :

Cliquer sur le bouton.  

Ensuite l’écran relatif à la « progression de l’installation » s’affiche

Une fois l’installation terminée SQL Serveur 2016 affiche un résumé sur les différentes opérations effectuées. Cliquer sur le bouton « Fermer » pour terminer l’installation de SQL Serveur 2016.